Home
Site Search  
RSS feed

Teacher newsmagazine

TeachBC
BCTF Online Museum
FacebookTwitterYouTube
BCTF Advantage
Teacher Newsmagazine Volume 16, Number 4, March 2004

La Semaine de la Francophonie : La culture, ça se célèbre

En fait, ce sont deux semaines de la Francophonie car les activités et festivités se dérouleront du 7 au 21 mars partout à travers la francophonie canadienne. Quels sont vos projets d’école ? Quelles sont les activités prévues pour vos

élèves ?

Chaque fin d’hiver, l’ACELF nous propose La Semaine de la Francophonie, un temps de ralliement pour tous les intervenants en éducation de langue française. C’est l’occasion de planifier une célébration de la culture francophone en sol canadien. Sous le thème 2004, ´ Toi, moi, tout un monde ª, l’ACELF invite les francophones et les francophiles à s’unir dans l’action.

Planifier sa participation à la semaine de la Francophonie offre une occasion de réflexion par rapport aux différents aspects de la culture francophone que les jeunes vivent dans tous les milieux de leur quotidien, à commencer par l’école. Pour bon nombre d’élèves, cette semaine est un moment privilégié car la culture francophone ne se vit pas régulièrement dans leur réalité sociale en-dehors des heures de classe.

Et voilà le dilemme : comment faire voir aux jeunes que la culture francophone n’est pas restreinte au milieu scolaire mais qu’elle se véhicule à l’extérieur dans la communauté et dans le quotidien de milliers de gens en Colombie-Britannique. La culture doit passer de l’abstrait au concret dans l’imaginaire des jeunes impliqués dans l’apprentissage de la langue française. C’est essentiel pour façonner leur identité culturelle en tant que francophone ou anglophone bilingue qu’ils comprennent le rôle essentiel que joue la culture francophone dans leur francité ou leur bilinguisme. Une constatation qui se produira dans leur esprit à un moment ou à un autre pendant leurs études scolaires seulement si les modèles humains sont là et les activités et manifestations culturelles sont multiples, variées et authentiques dans la mesure du possible.

L’intégration de la culture sous toutes ses formes dans le programme et la journée scolaire demeure un des meilleurs outils pour l’éveil, le développement et l’épanouissement culturel. La fréquence et la qualité de cette intégration dans le quotidien d’un établissement scolaire détermine la valeur de cette culture dans le milieu. Les interactions culturelles véhiculées soit par la parole des intervenants en éducation, soit par des représentations visuelles et artistiques dans le milieu scolaire, soit par des manifestations planifiées autant que spontanées contribueront à valoriser la culture francophone non seulement auprès des jeunes francophones mais aussi auprès des milliers d’élèves en français langue seconde.

Les moyens pour mettre en évidence la culture dans la salle de classe sont nombreux. La culture peut être introduite formellement à l’aide d’outils tels que textes, manifestations artistiques ou des ressources informatisées. Dans ces situations d’apprentissage, l’objectif est clair : sensibiliser les jeunes à un élément culturel. Toutefois, cette culture de la classe demeure souvent dans la classe. Les élèves ne se l’approprient pas ; plutôt ils la vivent, le temps de l’activité. La tâche de l’enseignant, c’est de trouver les moyens d’enraciner ce vécu culturel chez le jeune. L’enseignant en français langue seconde a une obligation professionnelle énoncée dans le programme d’étude d’éveiller et de développer un intérêt pour la culture francophone. L’enseignant au programme francophone, lui, a la responsabilité non seulement d’éveiller et de sensibiliser mais aussi d’accompagner le jeune dans son développement identitaire. Le but des activités et manifestations culturelles proposées en milieu scolaire doit viser l’engagement des jeunes francophones auprès de leur communauté et de la société et chez les élèves de français langue seconde, l’appréciation et le respect de la culture francophone.

La langue et la culture sont intimement liées. La langue est le cœur de la culture. Sans le soutien de manifestations culturelles constantes et variées, la langue s’affaiblit et à la longue se perd. L’école demeure le véhicule principal de transmission de la culture francophone pour les non-francophones et aussi pour un certain nombre d’élèves franco-colombiens. L’école est le lieu privilégié de la transmission des valeurs culturelles linguistiques et historiques que la société canadienne tient tant à cœur. Connaître la culture francophone, vivre cette culture, en être fier et la revendiquer n’importe où au Canada, voilà des responsabilités qui appartiennent non seulement au personnel enseignant dans les programmes en français mais aussi aux finissants francophones et bilingues de nos écoles secondaires.

Nous, le personnel enseignant, avons un double rôle, celui d’enseigner les matières au programme en s’assurant de rencontrer les résultats d’apprentissage touchant la culture ; mais aussi celui de transmettre aux jeunes francophones les valeurs de fierté et d’affirmation de leur francité et aux élèves de français langue seconde les valeurs d’acceptation et de respect à l’égard de l’autre langue officielle. La Semaine de la Francophonie est un moyen parmi tant d’autres pour vous aider à accomplir cette tâche. Célébrez avec enthousiasme !

Synopsis
The importance of culture in first- and second-language education and the opportunity to celebrate the francophone culture during the national Semaine de la Francophonie

– Paule Desgroseilliers



  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage