Home
Site Search  
RSS feed

Teacher newsmagazine

TeachBC
BCTF Online Museum
FacebookTwitterYouTube
BCTF Advantage
Teacher Newsmagazine Volume 17, Number 2, October 2004

Le rôle des parents dans la valorisation de l’éducation

par Ghislaine Varin

La perte de motivation auprès des élèves dans nos salles de classe continue à prendre des proportions inquiétantes. De plus en plus d’élèves perdent intérêt à apprendre et à réussir à l’école. Les parents se sentent souvent frustrés, démunis, incapables d’intervenir. Ils se tournent alors vers l’enseignant à qui ils confient la charge de motiver leur enfant. Mais la motivation est un domaine complexe qui requiert la participation des parents, des enseignants et des enfants eux-mêmes tout en reconnaissant le rôle que notre société joue. Les arcades, le cinéma sur écran géant, les vidéoclips, les jeux vidéo sont des moyens que la société met à la disposition des jeunes pour se distraire. Ceux-ci ont un effet sur le désir d’apprendre à l’école car nos salles de classe offrent un environnement moins stimulant, moins attrayant où les jeunes doivent lire, écrire, être attentifs et travailler. Alors que peuvent faire les parents pour motiver leur enfant à vouloir apprendre ? Les parents doivent tout d’abord valoriser l’éducation en général et promouvoir l’école de leur enfant.

Certains parents ont de la difficulté à s’investir dans la vie scolaire de leur enfant à cause de la complexité de leur vie d’adulte : ils manquent de temps pour assumer toutes leurs obligations. Malgré cette réalité, les parents doivent accepter certaines tâches fondamentales afin de valoriser l’éducation aux yeux de leur enfant. Il serait injuste de mettre toute la responsabilité sur les épaules de l’enseignant. Souvent, ce sont les énoncés des parents qui forment les perceptions négatives de l’enfant face à l’école. Comment l’enfant peut-il valoriser son école quand, devant l’enfant, les parents :

  • expriment des opinions, des remarques et des jugements négatifs à propos du milieu scolaire,
  • critiquent les activités ou les projets auxquels l’enfant participe,
  • mettent en doute la compétence de l’enseignant,
  • questionnent l’importance du rôle de l’enseignant,
  • critiquent les journées pédagogiques en les décrivant comme étant des vacances pour les enseignants.
  • approuvent les nouvelles dans les média qui décrivent les écoles comme étant inefficaces.
  • se plaignent que l’école coûte trop cher ?

De plus, certains parents :

  • valorisent les personnes qui ont réussi sans avoir d’instruction.
  • partagent avec l’enfant les comportements et les expériences négatifs qu’ils ont vécus à l’école dans leur temps.
  • créent des excuses pour leur enfant au lieu de l’amener à devenir responsable.
  • font preuve de pessimisme face à l’avenir des jeunes.

Les parents doivent toujours peser leurs mots en présence des enfants. Tous ces gestes qu’ils posent contribuent à la démotivation de l’enfant à l’école.

Par contre, les parents qui reconnaissent les effets nocifs de ces attitudes sur leur enfant adoptent une approche positive. Par exemple, ces parents :

  • expriment clairement l’importance de l’école pour l’obtention de ses buts dans la vie.
  • encouragent l’enfant à exprimer sa fierté pour son école (en reconnaissant que tout établissement a ses qualités et ses défauts).
  • prennent le temps de lire les communiqués de l’école rapportés par l’enfant et si nécessaire les signent.
  • encouragent l’enfant à participer dans les activités de l’école, et même à les organiser.
  • prennent part le plus possible aux rencontres avec les enseignants pour discuter de façon positive et constructive de la vie scolaire de l’enfant tout en informant l’enseignant sur son enfant.
  • font confiance aux méthodes utilisées par l’enseignant si non ils en parlent en privé avec l’enseignant.
  • ont des attentes réalistes envers leur enfant.
  • encouragent l’enfant à parler de sa journée à l’école se rappelant qu’il présente la version de l’enfant et pas nécessairement celle de l’enseignant.

Lorsque ces parents questionnent l’enseignant, ils écoutent et discutent de façon respectueuse afin de bien comprendre l’autre côté de la médaille ; aident leur enfant dans ses apprentissages difficiles, l’appuient en l’encourageant, le félicitent dans tous ses petits progrès et pour ses efforts ; reconnaissent l’importance de l’erreur dans l’apprentissage. Quand les problèmes se développent, ces parents assistent leur enfant à trouver des solutions et à établir des buts ; soutiennent l’enfant dans les moments de découragement ; l’aident à assumer la gestion de ses études et de ses devoirs à la maison ; maintiennent un horaire organisé limitant le nombre d’heures passées devant la télé et aux jeux vidéo ; et proposent des activités telles que la lecture, écrire une lettre à un ami, jouer au Scrabble, etc. Ils s’assurent que l’enfant se couche à des heures raisonnables. Ces parents acceptent leur part de responsabilité dans l’éducation de leur enfant.

Les parents qui coopèrent avec les enseignants plutôt que de les contester créent une unité d’esprit que l’enfant ressent et ceci contribue à l’image positive de l’école et à la valeur qu’ils portent à l’éducation. Lorsque nous suscitons un ´ partenariat en éducation ª, nous référons au support nécessaire pour l’émancipation de l’enfant dans nos salles de classe. Nous devons communiquer ces principes de valorisation et de partenariat à tous les parents lorsque nous en avons la chance afin d’obtenir le support dont nous avons tant besoin pour inciter les élèves à vouloir apprendre et à travailler dans nos salles de classe. Ce partenariat accompagné de stratégies de motivation par l’enseignant ne peut que bénéficier les élèves dans leur milieu scolaire.

Synopsis
Positive parental attitudes regarding their child’s school and education play an important role in student motivation.

Ghislaine Varin is the Coordonnatrice des Programmes et Services en français in the BCTF’s Professional and Social Issues Division.



  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage