Home
Site Search  
RSS feed

Teacher newsmagazine

TeachBC
BCTF Online Museum
FacebookTwitterYouTube
BCTF Advantage

Teacher Newsmagazine Volume 19, Number 2, October 2006

Journées de perfectionnement professionnel

par Anita Chapman

Les journées pédagogiques abrègent-elles l’année scolaire ? Pourquoi les enseignants ont-ils besoin de journées de perfectionnement professionnel ? Ces questions et d’autres continuent d’être un sujet de débats pour les enseignants, les parents et le public.

Histoire des journées de perfectionnement professionnel
Les journées de perfectionnement professionnel représentent une reconnaissance, emportée de haute lutte, de nos droits et responsabilités en tant qu’enseignants. Pendant de nombreuses années, la FECB a soumis des observations à nos employeurs et au ministre de l’Éducation pour faire reconnaître l’importance pour les enseignants de disposer de temps et de ressources nécessaires pour prendre part au perfectionnement professionnel.

En 1972, après des années de pression de la part de la FECB, des journées pédagogiques ont été ajoutées au calendrier scolaire à la demande de la profession enseignante. Cette addition augmentait le nombre de journées de travail pour les enseignants sans perte de journées d’enseignement pour les élèves. Les journées de perfectionnement professionnel dans le calendrier scolaire reconnaissaient le fait que les enseignants avaient besoin de temps au cours de l’année scolaire pour aiguiser leurs connaissances, améliorer l’exercice de leur travail et se tenir au courant des changements liés à l’enseignement et à l’apprentissage.

Pendant les jours de négociation collective locale, la plupart des syndicats locaux de la FECB ont réussi à obtenir certaines dispositions au sujet des journées de perfectionnement. En général, les dispositions contractuelles prévoyaient que les établissements scolaires ou les comités de perfectionnement professionnel locaux détermineraient et prévoiraient les activités des journées de perfectionnement professionnel. Une disposition connexe des syndicats locaux confère à la plupart des comités de perfectionnement professionnel locaux le contrôle de l’affectation du financement du perfectionnement professionnel destiné aux enseignants.

Valeur et objectifs des journées pédagogiques
Les enseignants utilisent les journées pédagogiques pour se tenir au courant des derniers progrès qui ont un effet sur leur travail avec leurs élèves, comme les nouvelles technologies, de nouvelles idées sur l’enseignement et l’apprentissage et des besoins communautaires qui ont évolué.

Sur une base individuelle ou collective, les enseignants décident des sujets à aborder. Ils assistent aux ateliers et aux conférences, participent aux programmes de mentorat, poursuivent un perfectionnement professionnel autonome et entreprennent d’autres activités destinées à l’amélioration de leur enseignement et de l’apprentissage.

Outre les journées pédagogiques, de nombreux enseignants suivent des cours universitaires, des cours du soir et des ateliers en fin de semaine ; ils lisent des revues professionnelles et suivent également des cours d’été. Ces expériences favorisent une culture d’enseignement et de perfectionnement professionnel où les enseignants travaillent dans un cadre collectif, comme membres d’une communauté d’apprentissage, plutôt que de manière isolée.

Planification efficace de journées pédagogiques qui se tiennent dans l’école
Une évaluation des besoins constitue le point de départ d’une planification efficace de journées pédagogiques à l’école. Le ou la représentante de l’école chargée des journées pédagogiques devrait s’unir à d’autres membres du personnel pour cerner des besoins et planifier une formation en fonction.

Journées pédagogiques en danger
L’utilisation des journées pédagogiques pour des activités telles que des plans de réussite scolaire, et de formation en cours d’emploi organisées par le Ministère de l’Éducation et les conseils scolaires sapent sérieusement nos représentations sur le besoin de temps pour le perfectionnement professionnel d’enseignants.

En effet, l’utilisation des journées pédagogiques à des fins autres que le perfectionnement professionnel, comme, par exemple, des compétitions sportives, va également à l’encontre de nos représentations concernant le besoin de temps pour le perfectionnement professionnel.

À cause de la formation prescrite par le gouvernement et l’employeur, comme les protocoles à suivre pour les enfants victimes de mauvais traitements et ceux concernant la santé et la sécurité, les enseignants subissent des pressions pour utiliser les journées pédagogiques à des fins de formation en cours d’emploi.

Des sujets tels que la discipline à l’échelle de l’école, la prévention de l’intimidation et d’autres besoins de perfectionnement professionnel, sont appropriés pour des journées pédagogiques.

La Fédération a demandé au ministère d’offrir des journées supplémentaires sans enseignement pour la formation autorisée et la mise en pratique du programme d’études. Une sixième journée a été fournie, mais les enseignants n’ont pas la possibilité d’assister à toutes les activités prescrites en une journée.

Dans certains conseils scolaires, l’intensification de l’enseignement et d’autres facteurs locaux poussent les enseignants à penser à prendre leurs journées pédagogiques à la fin août. Cette décision donne aux enseignants parfois une semaine supplémentaire de vacances au cours de la semaine de relâche. Cela pourrait aboutir à une plus longue année scolaire. Face à cette possibilité et sur les conseils du comité consultatif de perfectionnement professionnel (Professional Issues Advisory Committee), le comité exécutif de la FECB a adopté une politique encourageant les syndicats locaux à organiser des journées ayant lieu à l’école ou dans le conseil scolaire au cours de l’année scolaire plutôt que pendant l’été.

Enseignants unis dans l’appui du perfectionnement professionnel
Nous pouvons résoudre les défis soulevés si nous unissons nos efforts. En tant que syndicat de professionnels, nous devons utiliser une stratégie qui comprend la négociation, la défense de nos intérêts, l’influence professionnelle et les communications pour soutenir le perfectionnement professionnel des enseignants.

Anita Chapman, Fédération des enseignantes et enseignants de la C-B.

Synopsis: This article is about professional development days.


  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage