Home
Site Search  
RSS feed

Teacher newsmagazine

TeachBC
BCTF Online Museum
FacebookTwitterYouTube
BCTF Advantage
Teacher Newsmagazine Volume 16, Number 3, January/February 2004

Quelle est votre préférence : labo ou ordi en classe ?

par Paule Desgroseilliers

Voilà la question d’actualité dans plusieurs écoles canadiennes. Selon certains intervenants en éducation, le temps des laboratoires d’information est révolu. Puisque le dialogue pédagogique est à l’intégration des matières, le respect du rythme d’apprentissage, l’approche par projet, la configuration de laboratoire d’informatique n’est plus utile. D’autres, toutefois, dont plusieurs au secondaire, s’opposent au démantèlement du laboratoire informatique, citant l’utilité du labo pour démarrer un projet, enseigner les techniques de base à toute une classe, offrir des cours à option et combler le temps libre des élèves entre les cours.

Les enseignants qui préfèrent avoir quelques ordinateurs plutôt que de se déplacer au laboratoire informatique défendent leur choix en présentant les inconvénients du labo et les avantages des ordinateurs en classe. Au labo, les élèves posent souvent des questions en même temps et le professeur essaie de les gérer une à la fois. À l’occasion, ceci mène à des comportements indésirables chez les élèves impatients, cherchant à se faire aider tout de suite. Ceci mène à une interruption de l’apprentissage, le temps de faire la discipline. On relate aussi les problèmes techniques qui se produisent assez fréquemment et qui embêtent l’enseignant non-spécialiste en technologie. Et même si l’expertise y est, c’est le manque de temps pour régler ces ‘bogues’ qui frustre car souvent, on doit quitter pour céder la salle à un autre groupe. Un autre inconvénient que signalent les enseignants, c’est celui des élèves absents auxquels il faut offrir une session de rattrapage en-dehors des heures de classe.

Ces mêmes enseignants optent pour les ordinateurs en salle de classe parce que cet arrangement leur accorde la liberté d’organiser leur enseignement à leur gré et de mieux gérer l’apprentissage des élèves. Sachant que l’ordinateur est à leur disposition au moment voulu et pour le temps nécessaire, ils ont une grande flexibilité pour mettre cet outil au bénéfice de chacun de leurs élèves. Avoir des ordinateurs à portée de main permet de trouver une réponse sur Internet immédiatement, de fournir des défis aux élèves qui travaillent rapidement, d’offrir un soutien ponctuel à un élève en besoin de renforcement et de différencier les apprentissages. Et dans une classe bien gérée, on peut voir l’impact de projets et d’activités exécutés à l’ordinateur sur le développement de l’autonomie, de l’initiative et de l’entraide.

Enfin, maintenir un laboratoire en bon état exige des ressources physiques, financières et humaines. Pour les conseillers scolaires qui doivent fermer des écoles et transférer les élèves dans les écoles restantes, le laboratoire représente un espace spacieux qui pourrait être aménagé en salles de classe ou en salles à besoins particuliers.

Dans un monde idéal, toutes les écoles auraient leur laboratoire et plusieurs ordinateurs dans chaque classe. Ceci respecterait les préférences de chaque enseignant. Toutefois, nous vivons dans des temps de compressions budgétaires et de gestion de budget équilibré. C’est vraiment le moment propice pour réfléchir à cette question. Peut-être que dans un avenir rapproché, vous allez devoir vous exprimer par rapport à ce sujet dans votre milieu scolaire. Accordez-vous le temps maintenant pour réfléchir à cette question, à savoir si avoir un laboratoire informatique ou avoir plutôt des ordinateurs en classe est un principe pédagogique ou un facteur dépendant de ressources financières ?

Le débat est ouvert. À vous la parole !

Synopsis
In these times of cutbacks and school closures, some schools are having to consider whether they can maintain a computer lab or whether it is preferable to equip classrooms with a small number of computers. Should this be a decision based strictly on funding or are there sound educational reasons for one or the other?

Paule Desgroseilliers is an assistant director in the BCTF’s Professional and Social Issues Division (French Programs & Services).



  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage