Home
Site Search  

Dossiers en éducation

Arrêtons l'homophobie

Nous sommes tous d'accord

  • Les élèves ont droit à un milieu d'apprentissage sain et sans danger,
  • Les écoles doivent être un milieu où les enfants ne sont pas exposés au harcèlement, à l'intimidation et à la violence.

Et pourtant ...

Certains élèves sont victimes d'agressions et d'intimidation parce qu'ils sont différents.

Mettons tout cela en perspective

Il y a vingt ans, après une violente attaque raciste ayant pris place à une école de Surrey, la FECB a créé le Programme contre le racisme pour combattre le racisme dans les écoles. En mars 1997, la FECB a reçu un prix du gouvernement provincial pour sa lutte contre le racisme.

En 1974, la FECB a établi le Programme touchant à la condition féminine pour s'attaquer aux questions concernant l'équité des sexes et le sexisme dans les écoles. Les solutions que nous proposons comprennent des ateliers de sensibilisation et la promotion d'égalité des chances d'accès à l'enseignement pour les élèves féminines.

Les enseignants en Colombie-Britannique et les conseils scolaires s'efforcent ensemble d'élaborer des politiques contre le harcèlement. La FECB lutte également contre la pauvreté, la violence et les autres problèmes sociaux, car ce sont des questions qui préoccupent les enseignants. Nous sommes plus conscients à l'heure actuelle des persécutions qui s'exercent contre des élèves à cause de leur orientation sexuelle. De même qu'ils se sont prononcés contre le racisme et le sexisme, les enseignants en Colombie-Britannique veulent adopter une approche et proactive et positive à l'égard de l'homophobie.

Au cours de l'Assemblée générale annuelle de 1997 de la FECB, les enseignants ont demandé à la FECB de créer un programme totalement financé par les droits versés par les membres qui aurait pour mission d'éliminer l'homophobie et l'hétérosexisme dans l'enseignement public de la Colombie-Britannique. Comme première mesure, la FECB va nommer un comité ad hoc constitué de sept membres pour formuler des recommandations sur les stratégies à employer pour éliminer l'homophobie et l'hétérosexisme de l'enseignement public.

Pourquoi est-il important d'arrêter l'homophobie ?

Tous les élèves devraient se sentir en sécurité dans les couloirs et les classes de leurs écoles. Les élèves homosexuels ont besoin d'être rassurés que nos écoles leur offrent un milieu d'apprentissage ouvert, sain et sans danger.

Les enseignants veulent assurer que les élèves reçoivent tous un traitement égal, sans considération pour leur orientation sexuelle. Tous les élèves doivent se sentir acceptés et appréciés. Les élèves qui viennent de foyers ayant des parents du même sexe ont ce droit autant que les élèves qui sentent qu'ils sont ou pourraient être homosexuels.

Que pourrait faire le comité contre l'homophobie de la FECB ?

Au cours de 1997-1998, le comité peut présenter à la FECB des recommandations touchant à l'éducation des enseignants, au programme d'études et aux ressources documentaires ; il peut également recommander des stratégies pour inviter la participation du gouvernement, des conseils scolaires et des autres organismes dans la lutte pour éliminer l'homophobie dans nos écoles.

Il ne s'agit pas d'un programme d'études centré sur l'homosexualité.

Tous les programmes d'études doivent être approuvés par le ministère de l'Éducation ou par les conseils scolaires locaux.

L'homophobie se définit comme une phobie, collective et individuelle, des gais et des lesbiennes et par la haine, le dégoût et les préjugés associés à la peur.

L'hétérosexisme se définit comme la promotion de la supériorité de l'hétérosexualité qui prend pour acquis que chacun est hétérosexuel et que le fait d'être hétérosexuel est en soi mieux que d'être gai, lesbienne et bisexuel.

Brochures dans la série concernant les politiques de la FECB

  • Détruisons les mythes sur l’enseignement public
  • Partenariats entre les écoles et l’industrie
  • Enseignants et responsabilité sociale
  • Participation des parents dans les écoles
  • L’enseignement public vaut la peine d’être soutenu
  • Options dans les écoles
  • Bénévoles
  • Ce que les enseignants veulent que chaque parent sache au sujet de l’évaluation
  • Pourquoi n’y a-t-il pas d’école aujourd’hui ?

Pour commander des exemplaires supplémentaires de cette brochure, ou d'autres publications de la FECB, veuillez communiquer avec le Département des communications de la FECB.


La Fédération des enseignantes et enseignants de la Colombie-Britannique compte 44 000 enseignants qui travaillent collectivement à la réalisation des objectifs adoptés par ses fondateurs, il y a plus de 80 ans, à savoir la promotion de la cause de l'éducation, le rehaussement du statut de la profession enseignante et la promotion des conditions de travail des enseignants.

Enseignement public

parce que nos enfants sont ce qu'il y a de plus précieux au monde

Une publication de la
Fédération des enseignantes et enseignants de la Colombie-Britannique
100 - 550, 6e Avenue ouest, Vancouver Colombie-Britannique V5Z 4P2
Téléphone : 604.871.2283 Sans frais : 1.800.663.9163

Avril 1997

 
  • FacebookTwitterYouTube
  • TeachBC
  • BCTF Online Museum
  • BCTF Advantage